Le caractère insidieux de l'antisémitisme

Droit pénal
Outils
TAILLE DU TEXTE

La Cour de cassation invalide la relaxe pour provocation à la haine du directeur d'un site internet ayant diffusé le clip d'un groupe de rap : les juges du fond, qui avaient considéré que ce clip ne visait pas la communauté juive dans son ensemble, auraient dû rechercher le sens véritable du clip qui comportait de nombreuses références antisémites.

A la suite de la publication sur internet d'un clip musical du groupe "Rude Goy Bit", six associations de lutte contre l’antisémitisme ont poursuivi, devant le tribunal correctionnel, le président de l’association politique Egalité et Réconciliation et directeur de publication du site sur lequel a été mis en ligne le clip. Elles lui reprochaient des faits d’incitation à la haine à cause de certains passages du clip disant (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne
Aguera Avocats, Lauréat du Palmarès du Droit Lyon 2021 :

Fuhrmann Avocat, lauréat du Palmarès du Droit de Lyon 2021 :